Sept saisons de Ville Ranta

19 Mai

Image004

 

Lumières (et ombres) du Grand Nord…

… ou plus exactement de Finlande. 1840, le Grand Duché de Finlande jouit d’une certaine autonomie au sein de l’Empire russe. Chacun peut y exercer sa foi luthérienne. Dans le port d ‘Oulu, le pasteur Hans Nyman  espère obtenir le poste envié de doyen. Veuf, il retrouve le réconfort (surtout sexuel) auprès d’ Anna la servante. Après avoir parcouru le monde pendant trois ans, Maria Piponius, une femme libre, revient dans cette bourgade de plus en plus gagnée par le mouvement piétiste, austère et moralisateur. Elle finit par faire la connaissance de Hans Nyman, subjugué par cet esprit indomptable. Une idylle amoureuse pourra-t-elle naître dans cette société marquée par les interdits ?

Tout en aquarelles « à la façon de Sfar », ce roman graphique finlandais m’a évoqué l’atmosphère des romans victoriens tourmentés, marqués par l’impossibilité d’aimer librement dans une société moralisatrice. C’est tout simplement beau et tragique. Une belle surprise venue du nord, éditée chez ça et là.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :