Charly 9 de Richard Guérineau, d’après Jean Teulé

28 Fév

Monarque shakespearien…

Assis sur son trône ensanglanté, Charly 9 n’est autre que le roi Charles IX de Valois… et le fils infortuné de Catherine de Médicis, mère castratrice et manipulatrice. Adapté du roman éponyme de Jean Teulé, cet récit débute le 23 août 1572 lors d’un conseil royal décisif en ces temps troublés de guerres de religion.  Contraint par sa mère, le jeune roi accepte de faire massacrer les chefs protestants et  l’ensemble des Huguenots à Paris, à l’occasion du mariage de sa soeur Marguerite avec le protestant Henri de Navarre. Le bain de sang qui suit, connu sous le nom de la  nuit de la Saint-Barthélémy, va provoquer la folie du roi. Haï des Protestants, il va l’être également de l’ensemble de la population, qui n’accepte pas sa politique de réformes, comme le passage de la nouvelle année du 1er avril au 1er janvier !

Sa folie va aller en s’accentuant, en même temps que son corps se dégrade. Folie bien rendue par les expressions déformées du visage et une palette de couleurs glauques et franches. Folie, qui s’accompagne également de propos incohérents et crus (il y a matière à renouveler ses jurons !). Folie du roi, mais également folie du pouvoir que l’on retrouve chez ses conseillers ou membres de sa famille, à l’instar de son frère, futur Henri III, personnage vil. Une remarquable descente en enfer dans un siècle de passions religieuses.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :