Le Manhwa au 40eme Festival international de la bande dessinée d’Angoulême

4 Fév

2013-02-01%2022.54.54[1]

Le calme apparent régnant dans cet espace d’exposition, ne laisse rien deviner des trombes d’eau, dignes d’une mousson asiatique,  s’abattant sur Angoulême ce vendredi 1er février…

En parcourant les critiques éditées sur ce blog, vous avez pu constater mon intérêt pour le manhwa, nom donné à la bande dessinée coréenne. Cette édition 2013 du festival d’Angoulême, célébrant 10 ans de présence coréenne, m’a permis d’en savoir plus sur le manhwa et d’être confronté aux planches et aux éditions originales de ces manhwas traduits pour certains en France et de bien d’autres encore méconnus, et ce à travers une exposition à la scénographie marquée par une grande sobriété.

expocoree

A travers de nombreux cartels et écrans, cette exposition faisait tout d’abord le point sur les spécificités du manhwa aujourd’hui. Si le manhwa apparaît en 1909 et ne se développe vraiment qu’à partir des années 60 au Pays du Matin Calme, ce n’est qu’ au milieu des années 90, que le manhwa se fait connaitre en Asie  et dans le reste du monde. Aujourd’hui, le manhwa se décline en 4 catégories : le manhwa en noir et blanc basé sur les codes de la bande dessinée asiatique, le manhwa éducatif (65% de la production), le manhwa d’auteur (ouvrages biographiques, récits historiques…) apprécié en Europe et le manhwa numérique, les webtoons. Cette dernière catégorie se distingue en 2 sous catégories : le webtoon consultable sur internet et l’apptoon disponible sur sur tablettes et smartphones. Aujourd’hui, les auteurs comme les particuliers peuvent publier des dessins sur internet, et les lecteurs choisissent parmi eux celui ou celle qui sera promu. Les lecteurs peuvent accéder gratuitement aux webtoons en cours de réalisation. Une fois terminés, ceux-ci deviennent payants. DAUM  et et NAVER  comptent parmi les sites web les plus importants en Corée du sud. Avec ces sites, l’ habitude de lecture a également changé pour devenir verticale par défilement, le scénario primant sur le dessin.

Histoire des sciences de JUNG, Haé-Yiong et SHIN, Young-Lee ( 5 tomes chez Casterman)

sciences

Revenons à l’exposition, pour découvrir quelques figures incontournables du manhwa, dont les oeuvres ont été traduites en France, et sont marquées par le poids de l’histoire tumultueuse du pays. Avec tout d’abord KIM Dong-hwa, auteur de La bicyclette rouge, oeuvre poétique publiée pendant 3 ans dans un journal et qui est l’histoire d’un facteur et de ses habitants âgés dans un village coréen.

Couvertures originales de la série La bicyclette rouge

1bicyclette

Dans un espace évoquant un intérieur coréen, des lanternes en papier réalisées par KIM Dong-hwa.

lanterne

Je citerai également CHOI Ho-cheol, l’auteur de L’Etincelle qui raconte la vie de CHEON Tae-il, un ouvrier qui lutta dans les années 60 pour réclamer de meilleures conditions pour les ouvriers dans les usines. Ouvrage puissant édité chez Vertige Graphic

2013-02-01%2022.34.58[1]Couvertures française et coréenne de L’Etincelle de CHOI Ho-cheol

Je poursuivrai avec LEE Doo-ho, dont l’oeuvre phare Le Bandit généreux traduite chez Paquet, se déroule à la période médiévale de l’ère Joseon. Une période  d’indépendance face aux géants chinois et japonais, chère aux Coréens, où Lim Keok Jeong, une sorte de Robin des Bois local, lutta contre l’oppression des seigneurs.

Encriers et pinceaux du maître

encrier

bandit genereux

Je terminerai par PARK Kun-woong, autre auteur passionné par l’histoire de son pays avec Fleur et Massacre au pont de Nougunri, deux oeuvres qui reviennent sur la longue occupation japonaise et la Guerre de Corée. Si la première oeuvre se rapproche d’un travail de gravure sur bois, la seconde est réalisée en peinture au lavis.

Fleur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :