Pablo de Julie Birmant (scénario) et Clément Oubrerie (dessins)

22 Fév

Paris, 1900

C’était la Belle Epoque. En tout cas, pas pour le jeune artiste espagnol Pablo Ruiz Picasso, arrivé récemment dans la capitale des arts avec son ami Carlès Casagames. Sans revenus, ils tentent de se faire repérer par des galeristes à l’occasion de l’Exposition universelle. Les débuts sont difficiles, mais ils trouvent du réconfort auprès d’ autres artistes ibériques…et des femmes. Installé dans une maison à Montmartre (le fameux « bateau-lavoir »), Picasso fait la connaissance de Max Jacob, un poète en devenir,qui le soutiendra après la mort brutale de son ami Carlès. Epris de Picasso, Max Jacob lui fera découvrir la littérature française et le conduira dans des lieux qui seront des sources d’inspiration pour sa fameuse « période bleue ».

Parallèlement aux débuts artistiques de Picasso à Paris, le lecteur fait la connaissance de Amélie Lang, alias Fernande Olivier, une jeune femme qui a fui un mari violent et qui est devenue modèle pour des artistes  « pompiers », éloignés des avant-gardes. Malheureuse en amour, Fernande rencontrera Picasso et deviendra sa maîtresse.

Narratrice, Fernande nous fait découvrir toute l’effervescence culturelle de Paris, véritable Babel et la vie de bohême de Picasso. Servi par le superbe dessin de Oubrerie, Max Jacob constitue le premier volet d’une série de quatre tomes, couvrant la période 1900-1912. A suivre !

En ce moment, Picasso inspire les auteurs de bande dessinée. Retrouvez le dans l’album Le Salon de l’ auteur américain Nick Bertozzi. L’artiste y mêne une enquête policière en 1907 avec Georges Braque, Guillaume Apollinaire et Erik Satie. Une série de meurtres atroces et mystérieux frappe les artistes. L’ absinthe servira de moteur à nos détectives en herbe…

Advertisements

Une Réponse to “Pablo de Julie Birmant (scénario) et Clément Oubrerie (dessins)”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Peintres de la Renaissance dans la bande dessinée | Le 68 fait des bulles - mars 27, 2014

    […] Retrouvez ici et ici d’autres chroniques d’albums consacrés à des peintres. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :