Haddon Hall : Quand David inventa Bowie de Néjib

31 Jan

Ayant lu de bonnes critiques de l’album Haddon Hall avant mon départ pour le festival d’Angoulême, je n’ai pas hésité à me le faire dédicacer par l’auteur présent au festival d’Angoulême. Et oui, et oui, j’y étais avec Stéphanie !

Alors, que raconte cet album ? Haddon Hall est tout d’abord une vaste demeure victorienne située dans la banlieue de Londres. Nous sommes à la fin années 60, et David Jones alias David Bowie s’y installe avec son épouse Angie, bientôt suivie de toute une brochette de musiciens. Une vaste demeure, idéale pour répéter et y organiser des fêtes !

Après l’échec commercial de son album Man of Words / Man of Music, David Jones  n’a qu’ une seule obsession, celle de renouer avec le succés. Mais la concurrence est féroce. A force de remises en cause et de rencontres (John Lennon, Syd Barret…), David Bowie va forger un second album The Man who sold the World qui va changer à jamais sa carrière d’artiste.David Jones va bientôt faire place à David Bowie…

Belle surprise, cet album restitue avec humour et émotion l’effervescence artistique de l’époque. Graphiquement, c’est très pop, avec un dessin au trait fin et aux tonalités acidulées, sans parler des nombreuses trouvailles graphiques qui ponctuent le récit.

Pour les amoureux de David Bowie, mais pas seulement !

Advertisements

Une Réponse to “Haddon Hall : Quand David inventa Bowie de Néjib”

  1. Léocadia janvier 31, 2012 à 5:34 #

    Pour les Amoureux de Bowie ?…Ah oui c’est donc pour moi ! :- ))))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :