American Vampire de Scott Snyder et Stephen King (scénario) et Rafael Albuquerque (dessins)

29 Nov

Born in USA !

« L’idée initiale, c’est avant tout de rendre à ces chers suceurs de sang le mordant qu’ils ont perdu avec la mode des « vampires pour midinettes ». Il est temps qu’ils fassent peur à nouveau ».  C’est en ces termes que s’exprime Stephen King dans le préambule de ce comic book auquel il a contribué. En effet avec le premier opus de American Vampire, on est bien loin de l’univers gentillet de Twilight.

 L’ Ouest américain, 1880. Skinner Sweet, braqueur de banques, se fait mordre par Percy, vampire venu d’Europe, qui n’a pas apprécié d’ avoir vu sa banque dévalisée. Devenu le premier vampire  né sur le territoire américain, Skinner se distingue de ses congénères européens, par une force et une agilité accrues, des crocs plus longs et la capacité à endurer les rayons du soleil. Mais sa soif de sang n’ est pas moins inférieure aux vampires européens (hommes d’affaires, par ailleurs) installés aux Etats-Unis. Ces derniers vont tenter de le détruire. Mais dans sa quête de vengeance, Skinner s’est trouvé une alliée dans le Los Angeles de 1925, en la personne de la jeune actrice Pearl Joanes, toute juste vampirisée par ces assoiffés de l’Ancien monde.

Avec American Vampire, le lecteur est embarqué dans un voyage horrifique (C’est violent et ça saigne souvent) et un voyage inédit dans l’ histoire des Etats-Unis. Mention spéciale pour le dessin halluciné du Brésilien Rafael Albuquerque qui vous donne la trouille.

Un Comic Book qui déchire ! A découvrir d’ urgence dans la collection vertigo de Panini Comics !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :