De briques & de sang : scénario de Régis Hautière, dessins de David François

1 Juil

Meurtres en Utopia…

Ayant visité en 2010 le site industriel du Familistère, situé à Guise (Aisne), je me suis précipité sur cet album, dont l’histoire se déroule sur le site de cette utopie industrielle et sociale du 19ème siècle. Adepte des utopistes socialistes, l’industriel Jean-Baptiste Godin, inventeur des poêles en fonte, installe son usine dans cette petite ville picarde en 1859 : les ouvriers en sont  actionnaires ! A côté de l’usine, des ouvriers  sont logés dans le « Palais social », un vaste édifice en briques comprenant des logements avec un confort inhabituel pour  l’époque . En outre, ses habitants sont propriétaires du lieu à titre collectif. A proximité, les ouvriers disposent également d’une bibliothèque, d’un théâtre ou encore d’une pouponnière. Une expérience unique en France, qui a perduré jusque dans les années 1960.

C’ est au Familistère, que Régis Hautière situe son récit policier. Et plus précisément en janvier 1914. Une série de meurtres secoue cette communauté ouvrière, à priori soudée. Malgré une actualité internationale brûlante (Une course aux armements s’est emparée de l’ Europe), les journalistes accourent de Paris, intrigués par cette « épidémie meurtrière » . Victor Leblanc du journal L’Humanité va enquêter avec l’aide de la jeune Ada Volsheim. Fille d’un ouvrier alsacien installé au Familistère depuis des années, elle souhaite lever les soupçons pesant sur son père considéré comme un étranger (on l’appelle Bismarck !) et proche d’une victime.

Je vous recommande chaudement ce récit palpitant et riche en rebondissements,  servi par un dessin anguleux et une mise en couleur rétro façon Belle Epoque.

Pour en savoir plus sur le Familistère, cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :