La Balade de Yaya : scénario de Jean-Marie Omont, dessins de Golo Zhao

21 Juin

Une bien dangereuse balade…

Novembre 1937, la population de la ville de Shangai fuit devant l’avancée des troupes japonaises.

Fille d’une famille aisée qui s’apprête a partir à Hong-Kong, la jeune Yaya ne pense qu’à passer son concours de piano. Malgré l’interdiction de son père, Yaya fugue au petit matin pour rejoindre le lieu du concours. Sur le chemin, elle fait la connaissance du jeune Tuduo, enfant des rues, qui vient de fuir l’homme qui l’exploitait. Mais, les premières bombes japonaises tombent sur la ville : la vie des deux enfants va s’en trouvée profondément bouleversée.

Fruit d’une collaboration franco-chinoise, La fugue constitue le premier volet d’une série de neuf volumes au petit format à l’italienne. Influencé par le graphisme des dessins animés japonais, le dessin de Golo Zhao, mis délicatement en couleur, adoucit la noirceur de ce récit sur les affres de la guerre.

Une histoire pour petits et grands, tendre et cruelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :