Ikigami, préavis de mort

26 Oct

 Il vous reste 24 heures à vivre…

Dans un futur pas si lointain, le Japon instaure une « vaccination pour la prospérité nationale ». Tous les enfants entrés à l’école primaire se font injecter un vaccin. Une campagne pour éradiquer les maladies? Ce n’est pas l’objectif de l’Etat. Pour redonner  « goût à la vie » à la population et faire baisser la criminalité, une seringue sur mille contient une micro-capsule : elle se propagera ensuite dans le corps pour causer la mort du patient entre 18 et 24  ans. 24 heures avant la mort, le malheureux candidat se voit remettre son avis de décès : l’ikigami. Agé de 25 ans (il en a de la chance), Fujimoto travaille dans une mairie au service de l’état civil. Deux à trois fois par mois, il est chargé de remettre l’ikigami : le préavis de mort. Saura-t-il s’acquitter de sa tâche en toute circonstance?

Dessinateur de la série Heads, thriller fantastique et psychologique haletant, Moturo Mase livre ici un récit d’anticipation à vous glacer le sang. La dictature prend les atours d’une administration aux rouages bien huilés. La violence y est réglementée pour le bonheur de la société. Toute personne subversive refusant le système, risque la mort par injection de la capsule mortelle. Au fil des 7 tomes  parus chez Asuka, ce récit suit non seulement notre jeune fonctionnaire modèle, mais également les personnes recevant l’ikigami. Les réactions face à la mort inéluctable sont diverses : certaines d’entre-elles acceptent avec fatalisme leur mort, d’autres réagissent avec violence au risque de faire perdre à leur famille une pension exceptionnelle.

Un récit d’anticipation sociale et psychologique qui pose beaucoup de questions sur le sens de la vie et la place de l’individu dans la société. A suivre…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :