Le Visiteur du Sud : le journal de Monsieur Oh en Corée du Nord

19 Oct

Dictature de père en fils…

Octobre 2010, le chef du régime communiste nord-coréen Kim Jong-Il a décidé de transmettre son pouvoir à son fils cadet. L’aîné, bien sûr, n’est pas d’accord. Cette Corée du Nord fascine autant qu’elle inquiète par ses provocations militaires. De ce pays plongé dans un isolement presque absolu, on sait peu de choses : de rares images nous parviennent. Néanmoins, quelques unes  par le biais de la bande dessinée nous font néanmoins découvrir ce « Paradis des travailleurs ».

En 2003, Guy Delisle avec Pyongyang édité à l’Association, nous livrait un récit plein d’humour surla Corée du Nord après y avoir travaillé comme superviseur de dessin animé européen fabriqué à Pyongyang.

De l’humour, il y en a également beaucoup avec Le Visiteur du Sud, récit de Oh Yeong Jin publié chez FLBLB en 2 tomes (2008-9). Sud-coréen, l’ auteur a passé près de deux ans en Corée du Nord en tant qu’ingénieur chargé de construire des canalisations dans le cadre d’accords diplomatiques et industriels entre les deux pays. Ne pouvant ramener de photos, il a réalisé un journal sous forme de bande dessinée. De nombreuses anecdotes vécues par « monsieur  Oh », sans soucis de cohérence, nous font découvrir les relations de travail des experts sud-coréens avec leurs homologues du Nord, le culte voué au Premier Secrétaire par la population, le fossé culturel existant entre les deux pays et les absurdités de la vie quotidienne des habitants, hostiles et fascinés par leurs voisins du Sud. Mais il y a également des moments plus légers comme ces tentatives de flirts avec de jeunes nord-coréennes.

En outre, le récit est ponctué de textes informatifs sur l’histoire récente de la Corée du Nord, l’organisation du Parti Ouvrier, l’économie planifiée, le Réalisme socialiste dans l’art et bien d’autres informations. Très instructif! Depuis le voyage de « monsieur Oh » au début des années 2000, les relations entre les deux Corées se sont déteriorées, rendant difficiles les déplacements de Sud-coréens dans le Nord.

Le dessin en noir et blanc est traité de manière naïve et schématique : les personnages aux attitudes souvent caricaturales sont représentés le plus souvent de profil.

Consternant, émouvant… et amusant!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :