Pluto

8 Oct

 Ce regard dur qui vous scrute sur la couverture de ce manga, c’est celui de Gesicht, inspecteur de son état.

Un inspecteur singulier, car il n’est autre qu’un robot sophistiqué travaillant pour Europole. Dans un futur proche, humains et robots cohabitent harmonieusement; les robots possédant même des droits juridiques et certains d’entre eux des émotions. Mais cet équilibre est menacé par la destruction des robots les plus puissants de la planète et l’assassinat de personnalités ayant défendu les « Lois sur les robots ». Gesicht va mener une enquête hors du commun pour retrouver l’assassin. Celui-ci est-il un humain ou un robot? Impossible à priori, car les robots sont programmés pour ne pas tuer les humains. Seul indice : l’assassin dépose des cornes sur le visage de ses victimes. Rapidement, Gesicht découvre que les victimes ont en commun d’avoir servi comme soldats de la paix lors d’un conflit en Asie centrale.

Après ses palpitants thrillers Monster et 20th Century Boys, Naoki Urasawa nous revient avec une adaptation d’ Astro boy d’Osamu Tezuka. A la différence du « dieu du manga », Urasawa a placé Gesicht, un personnage secondaire, au centre de l’intrigue. Prévue en 8 tomes chez Kana, cette traque d’un sérial killer (c’était déjà le propos de Monster), constitue également une réflexion critique sur la politique étrangère de certaines grandes puissances : les Etats-Unis de Thrace ont vaincu le Royaume de Perse. Cela ne vous rappelle rien?

Un manga prenant de bout en bout, qui vous incitera à (re)découvrir l’oeuvre de Urasawa.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :